Limité à 4 personnes

95 heures réparties sur 3 semaines en 3 mois de fin 2021 – 2022

Prés-requis

Pour participer à ce stage, il est impératif d’avoir suivi et bien expérimenté les 4 modules précédents.

Informations

Sur demande en envoyant votre adresse postale, vous pourrez recevoir, les documents concernant : Les Conventions de formation, devis, bulletins d’inscription, modalités de financement, informations sur possibilités de vos prises en charges, conditions d’annulation, et tous renseignements complémentaires.

Adresse :

Jocelyne Derudder

33 rue Censier, 75005 Paris

  1. 0603610603

Jocelyne.derudder@orange.fr

www.kakejiku-derudder.fr

 

Prises en charge

Concernant la prise en charge de votre formation, vous devez trois mois à l’avance faire votre demandes auprès de  votre organiste respectif : Afdas, FAFCEA, Pole Emploi, etc, ceci en précisant que mon atelier est qualifié Datadock.

 

Objectifs de cette formation

Aborder et se familiariser avec les techniques de doublages et montages des œuvres réalisées sur papiers d’Extrême Orient de type Washi en étudiant les différentes étapes jusqu’à la réalisation d’un kakejiku.

La méthode pédagogique est essentiellement basée sur une partie théorie et la mise en pratique.

Déontologie

La particularité de la diversité culturelle des œuvres d’Extrême Orient, les reconnaître, les comprendre, en assurer la pérennité  et la mise en valeur.                                                                                                                              « Les techniques de montages et la forme des Kakéjiku obéissent à des règles précises, et varient en fonction leur destination… »

Programme

Les différentes étapes demandant des temps de séchage, la théorie et les étapes de pratique seront alternés.

Etude des différents styles et montage de Kakéjiku.

Les règles de conservation.

Les différents matériaux et outils de marouflage UraUchi.

Le washi (papier Japon), son histoire, sa fabrication.

Les différents washi utilisés pour les doublages et le montage d’un Kakejiku.

Les techniques et leur histoire

Les colles (fabrication in-situ)

Fabrication d’un grand Karibari professionnel (votre support de séchage), avec ses 7 couches de washi finition kakishibu.

Doublage marouflage de l’œuvre.

Les textiles de montages des Kakejiku, les matières, styles, motifs, couleurs

Doublage marouflage des textiles de montage de Kakéjiku

Doublage marouflage des washi spéciaux de montage de Kakéjiku

Les découpes, dimensions, proportions selon les styles

Les différentes étapes de montage et de séchage.

Les finitions haut et bas, accroches,  suspension, ferrures, cordons, sakijiku.

Les façons d’accrocher, de dérouler, d’enrouler.

La boite conservation, sa particularité.

Façon de ranger dans sa boite conservation.

Au Musée Guimet, une demi-journée de visite privée, nous étudierons  les différents styles d’oeuvres montées en rouleaux, Kakejiku, estampes et paravents.

Pin It on Pinterest

Partage

Partager cette page sur les réseaux!